De la Chapelle, & de l’Hôpital de saint Antoine. Etampes ...[ 91150 ]

Publié le par Antonins

undefined   

                                      Cave gothique
       sous l'ancienne chapelle Saint-Antoine

                                           Etampes  91150


La Chapelle de cet Hôpital est dédiée sous l’Invocation de saint Antoine l’Hermite, & de saint Sulpice Evêque de Bourges, desquels l’Eglise fait la fête en même jour: mais dans cette Chapelle on celebre celle de saint Antoine le dix-septiéme jour de Janvier: & celle de saint Sulpice le vingt-septiéme jour d’Aoust, qui est celuy de sa Translation. Cet Hôpital ne connoît pas de Fondateur particulier: & il est à croire qu’il n’a été bâty, & doté que des aumônes de quelques particuliers pour y loger seulement des passants valides. Il n’y restoit plus que quelques vieils bâtimens proches de cette Chapelle.
 

Le titre le plus ancien qui fait mention de cet Hôpital, est un Concordat fait l’an 1210, entre les Chanoines de Nôtre Dame, & ceux de sainte Croix, par lequel la paisible possession, & l’administration [p.425] de la maison de saint Antoine, dite l’Aumônerie des Breton, est adjugée au Chapitre de Nôtre Dame. 

Ce nom d’aumônerie des Bretons joint au temps que cet Hôpital a été bâty, il y a plus de cinq cens ans, auquel les pèlerinage à Jérusalem, à Rome, & aux autres lieux de devotion étoient frequens, donne sujet de croire qu’il a été bâty pour loger les Bretons qui passoient pour aller à quelqu’un de ces pelerinages.

Quant au gouvernement du même Hôpital, il a été autrefois administré par un Maître, & des freres qui vaquoient au service des pauvresundefined passans. Le Maître étoit Prêtre, & avoit l’administration spirituelle sur tout ce qui dépendoit de l’Hôpital, au dedans de la Chapelle, & de la maison: mais tous avoient le pouvoir d’administrer le temporel. Je fonde ce que je dis sur un titre du mois de Novembre 1254. par lequel, Gilles Maître, & les Freres de la maison-Dieu saint Antoine consentent que les Prieur, & Freres de la Leproserie de saint Lazare de la même vile possedent pour toûjours en main morte, des aulnois qu’ils avoient acquis prés de leur maison, tenus en censive de ladite Maison Dieu de saint Antoine, moiennant neuf livres parisis, une fois payées, pour le droit d’indemnité, & trois sols parisis de cens chaque année, le jour de saint Remy. 

undefined
Le même titre sert à faire voir que cette Aumônerie dépendoit du Chapitre de Nôtre Dame; parce que sur la fin, il y a la ratification du Chapitre. La dépendance de cet Hôpital consistoit en ce que Messieurs de Nôtre Dame instituaient pour Maître, & Gouverneur tel Prêtre qu’il leur plaisoit, lequel étoit obligé de rendre tous les ans, compte au même Chapitre de son administration. On ne voit point quand cette sorte de gouvernement par un Maître, & des freres a cessé dans cet Hôpital: mais pour l’administration du temporel sous la dépendance du Chapitre de Nôtre Dame, elle fût [sic] ôtée à l’Administrateur spirituel, l’an 1560. en execution des Edits de nos Rois, faits pour le bon gouvernement des Hôpitaux: & deux Notables Bourgeois furent commis à cette Administration. Premierement par le Bailly d’Estampes: & depuis il en a été substitué d’autres de deux ans en deux ans par les Maire, & Echevins, & habitans de la ville jusques à l’an 1629. que cet Hôpital fut donné, comme j’ay dit, aux Peres Barnabites. 

Sources et suite de cet article de  Dom Basile Fleureau sur:
CORPUS HISTORIQUE ETAMPOIS
http://www.corpusetampois.com/che-17-fleureau-c15.html
lire dans l'annexe "La charte de 1210" mentionnée par Fleureau
texte édité par Alliot en 1888 et traduction B. G.


Source
:
Basile Fleureau,
Les Antiquitez de la ville et du Duché d’Estampes, pp.424-425. Saisie: Bernard Gineste juillet2001.


  


Publié dans Lieux Antonins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article