La Grange des Antonistes de Metz ................[ 57000 Moselle ]

Publié le par Philippe

"Maladrerie Saint Antoine de Metz"

                                Les Antonistes ou frères de Saint Antoine de Pont à Mousson étaient établis à Metz au quai des moulins, la date de leur arrivée n’étant pas connue. A cette maladrerie située entre le quai Félix Maréchal et la rue des Jardins, du 11ème au 13ème siècle on y soignait le mal des ardents ou feu de Saint Antoine.
 

En 1444 les Antonistes achetaient près de la porte Saint Thiébault, le prieuré de notre Dame des Champs qui était abandonné, et restauraient la maison pour en faire une succursale.

.

En 1552 lors du siège de Metz par Charles Quint, notre Dame des Champs était détruite et les Antonistes se réfugiaient dans leur maladrerie du quai des moulins où l’on recevait les blessés de l’armée de Guise.

.

Vers 1570 les bâtiments du quai de l’arsenal avaient été cédés aux Dames de Saint Pierre.

.

(En raison de la construction de la citadelle, l’abbaye des Dames de Saint Pierre fondée en 620, avait été déplacée au quai des moulins vers 1570 à la commanderie Saint Antoine. La cour du restaurant actuel de la ville de Lyon leur servait de basse-cour. En 1768 les Dames de Saint Pierre avaient été réunies à celle de Sainte Marie sur le quai Saint Louis.)

En 1627 on retrouvait à

l'emplacement de la maladrerie, une chaufferie pour les pauvres, dite de Saint André. En 1849 une

société de charité, dite du

chauffoir, était installée sur le quai. Elle servait pendant l’hiver une soupe aux malheureux sans asile dans une salle bien chauffée. Etait-elle la même

que celle de 1627 et le précurseur des restos du cœur ?

Vers 1900 les bâtiments de la Commanderie sont devenus une vaste quincaillerie.


 


 


 


 


 


 

 

 

Les bâtiments de la Commanderie cédés aux Dames de Saint Pierre, les Antonistes se déplacaient à la chapelle du Saint Esprit et à l’hôtellerie du « Cheval Blanc » contiguë, ancien hôpital du Saint Esprit, place Cocotte ou Falcotte dans la rue Chaplerue. Ils y restèrent pendant près d’un siècle sans pouvoir donner au bâtiment une forme régulière.










Vers 1670 ils reprenaient une grande maison plus conforme avec une terrasse et un jardin, qui appartenait aux Ursulines, rue Mazelle. L’entrée de l’église se situait face à la rue de la Hache et le couvent à l’emplacement de la rue de la grande armée.
Dans leur petite chapelle toute en longueur, un tableau de Saint Antoine au dessus du maître autel et dans deux niches de chaque côté la statue de Saint Augustin et la statue de Saint Antoine. Sur les côtés deux autels dédiés à la Vierge et à Saint Augustin.

Publié dans Lieux Antonins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article