La cuvée spéciale Saint-Antoine

Publié le par Antonins

Article paru dans l'édition du  Samedi 17 Janvier 2009

Thann
Uffholtz / Montée vers Saint-Antoine  (DNA )

Une sainte cuvée

La cuvée spéciale Saint-Antoine sera le grand invité ce soir, des agapes au retour de la chapelle dédiée au saint. Le nectar béni a été dévoilé à la mairie d'Uffholtz, lors de la présentation de l'exposition sur l'Ordre Hospitalier des Antonins.

 Le saint patron d'Uffholtz, avec Saint-Erasme qu'on se gardera bien d'oublier, est surtout connu pour ses pains, dont la distribution, à la sortie de la messe célébrée cet après-midi par Mgr Guy de Kerimel, sera l'invitation à cheminer vers la petite chapelle. « C'est une montée vers Saint-Antoine. Elle est physique, par l'effort qu'il faudra faire, mais elle est aussi spirituelle », a rappelé Tharcise Meyer, grand ordonnteur
Marc Schneider, président de la Cave Vinicole du Vieil-Armand a offert la première bouteille de la Cuvée Saint-Antoine à Jean-Paul Welterlen, maire d'Uffholtz. A boire avec modération, s'entend. (Photo DNA)


La saga des Antonins

L'exposition est ouverte aujourd'hui de 14 h à 16 h et demain dimanche de 14 h à 18 h. Elle présente l'histoire d'un ordre religieux qui disposait, à son apogée, de 370 préceptories à travers toute l'Europe. Les chanoines réguliers de Saint-Antoine soignaient le « mal des ardents », appelé aussi « feu sacré » provoqué par un champignon microscopique présent sur l'ergot du seigle.
Lorsque cette maladie sera vaincue, l'ordre périclitera. A la fin du 18e siècle, il est absorbé par l'ordre de Malte qui poursuit aujourd'hui encore sa vocation hospitalière.

Commenter cet article