Le retable à portée de mains.Un bas-relief pour les aveugles et malvoyants

Publié le par Antonins

Article paru dans l'édition du
Mardi 17 Mars 2009  des DNA

Colmar
Musée d'Unterlinden / Un bas-relief pour les aveugles et malvoyants

Presque soixante ans de carrière, et Jean-Jacques Erny en est à une première : sculpter en bas-relief une peinture à destination des aveugles et malvoyants. Et quelle peinture : il s'agit du retable d'Issenheim, dont les panneaux de saint Antoine, saint Sébastien, la Crucifixion et la mise au tombeau sont déjà en place au musée d'Unterlinden, à Colmar. Ils seront officiellement inaugurés jeudi.



En t a n t que Colmarien, Jean-Jacques Erny est attaché au retable d'Issenheim.


Personnellement aussi, car, raconte-t-il, « mon père [qui était comme son père sculpteur sur bois] avait traduit en ronde-bosse des personnages du retable ». Phase de dessin  La technique qu'a employée Jean-Jacques Erny pour cette p remière phase du retable en relief (*) est bien différente de celle employée par son père : la ronde-bosse rend en trois dimensions un sujet, tandis que le bas-relief a un fond plat et atténue les volumes. ...

Céline Houillon

(*) Les panneaux de saint Antoine, saint Sébastien, la Crucifixion et la mise au tombeau sont la première tranche réalisée de la sculpture. La deuxième, dont la réalisation court jusqu'à fin 2009-début 2010, comprend l'Annonciation, le concert des anges, la nativité, la résurrection et les douze apôtres ; la dernière phase, la visite à saint Paul dans le désert et la tentation. Elles dépendent des financements.

la photo :
Jean-Jacques Erny s'est basé sur ce dessin final de la Crucifixion pour sa sculpture. (Photo DNA - Michel Petry)


Suite
Article paru dans l'édition du
Mercredi 25 Mars 2009

Colmar
Parc des expositions / 2e salon « vins et saveurs »

A boire et à manger

Le Rotary de Colmar organise son deuxième salon « vins et saveurs » au parc des expositions à partir de vendredi (*). Près de 90 exposants venus de toute la France et de l'étranger présenteront leurs produits culinaires et viticoles. Les bénéfices serviront à financer la deuxième tranche du bas-relief pour les aveugles et malvoyants du retable d'Issenheim.


Publié dans articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article