Eglise de St MARMET : Boutier ....Poitou Charente ( 16 100 )

Publié le par Antonins

Cette église en ruine, plantée sur son rocher et entourée par un petit cimetière date du XII°siècle. Elle fut construite par les moines Antonistes (dépendants de l'ordre de St Antoine du Viennois) installés à la Commanderie de Boutiers, en l'honneur de St Mamert (qui a été déformé en St Marmet...), évêque de Vienne dans le Dauphiné. On y célébra le culte jusqu'à la révolution. En l'an 1792, elle fût pillée ... Elle est classée "site protégé".

 

 

Elle s'appelait autrefois "Sancta Maria de Boteris" soit "Ste

Marie de Boutiers". La base est de style roman alors que les voûtes sont de style orgival...
Vu de l'intérieur, la voûte en pierres (toujours présente mais pour combien de temps ?...) cache le toit manquant.

 


 

 

Le cimetière qui l'entoure est tout aussi attachant par la diversité et la particularité de ses sépultures. Espérons qu'un jour, cette église sera restaurée et retrouvera ainsi sa splendeur d'antan.
Les travaux ont commencé en mai 2005 !

 

 

 

Un siècle sépare ces photos. Le lierre envahissant a disparu et un arbre a poussé. La cabane en bas à droite est remplacé par le parking du restaurant ...
Il est intéressant de constater qu'une voie ferrée passait là autrefois. Les locomotives à vapeur traversaient la Charente grâce à un pont en pierres, remplacé depuis par celui de Chatenay. La nuit, les projecteurs éclairant cette église haut perchée, lui donne l'illusion de flotter dans l'air .

source :

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://pagesperso-orange.fr/philippe.dumas

 


pi

Une déclaration fut reçue par notaire le 11 décembre 1399, à la demande du commandeur Guillaume de Franchiliens, en présence de Bernard de Cazelon, prieur de Saint-Léger de Cognac, et de Simonet de Vaucelles, capitaine du château de Merpins qui stipule que Bernard, évêque de Saintes y est accueilli comme pèlerin et non en vertu d’un droit. La commanderie de Saint-Antoine de Boutiers releva ensuite de l’Ordre de Malte.

Le 12 octobre 1616 fut parrain, dans l’église de Boutiers « honorable homme Philippe Desmarais, sieur de la Grave de Saint-Vivien, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, chevalier et commandeur de Saint-Antoine de Boutiers. »

L’église de la commanderie servait d'église paroissiale, et il est mentionné que Porchaire, propriétaire du domaine de Bel-Air, mort au mois de février 1704, y fut enterré.

 

 

Publié dans Lieux Antonins

Commenter cet article