SAINT-ANTOINE-CUMOND..... Dordogne ( 24410 )

Publié le par Antonins

Saint-Antoine a sa statue sur la place

Une journée à la fois religieuse et festive attendait les habitants de Saint-Antoine-Cumond, samedi. En effet, la statue de Saint-Antoine-le-Grand, érigée sur la place de la Mairie, a tout d'abord été bénie par l'abbé Béhague, après une messe célébrée en plein air.

Solidarité

C'est l'artiste Edmund Ashby qui a réalisé cette sculpture chère à l'Association de sauvegarde du patrimoine. Autrefois, l'Ordre hospitalier de Saint-Antoine, dont la fondation remonte à 1101, avait la charge de soigner les personnes atteintes de la maladie pestilentielle appelée feu de Saint-Antoine ou encore « mal des ardents ». Cette fondation avait été créée par les Antonins, dans l'ancienne paroisse Notre-Dame de Mirand, aujourd'hui disparue.

 

Le village qui s'est formé depuis s'appelle Saint-Antoine, en souvenir de cette fondation.

Après la bénédiction, la vente d'un livre consacré à Saint-Antoine-Cumond et de cartes imprimées par l'Esperluette, au profit exclusif des lépreux, était organisée. Puis, de nombreuses personnes ont participé au repas organisé à la salle des fêtes et animé par le groupe folklorique du Ribéracois. Une journée qui s'est conclue dans la bonne humeur, avec un lâcher de ballons.Auteur : Julien Bordas

Solidarité

C'est l'artiste Edmund Ashby qui a réalisé cette sculpture chère à l'Association de sauvegarde du patrimoine. Autrefois, l'Ordre hospitalier de Saint-Antoine, dont la fondation remonte à 1101, avait la charge de soigner les personnes atteintes de la maladie pestilentielle appelée feu de Saint-Antoine ou encore « mal des ardents ». Cette fondation avait été créée par les Antonins, dans l'ancienne paroisse Notre-Dame de Mirand, aujourd'hui disparue. Le village qui s'est formé depuis s'appelle Saint-Antoine, en souvenir de cette fondation.

Après la bénédiction, la vente d'un livre consacré à Saint-Antoine-Cumond et de cartes imprimées par l'Esperluette, au profit exclusif des lépreux, était organisée. Puis, de nombreuses personnes ont participé au repas organisé à la salle des fêtes et animé par le groupe folklorique du Ribéracois. Une journée qui s'est conclue dans la bonne humeur, avec un lâcher de ballons.Auteur : Julien Bordas

 

source : Sud-Ouest .com


Publié dans articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article